• Monsieur le représentant du Ministre de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire parrain de la cérémonie,
  • Excellence Monsieur l’ambassadeur de SUEDE,
  • Mesdames, Messieurs les Chefs de Projets, Programmes et ONG
  • Honorables Invités en vos qualités et grades respectifs,
  • Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord vous souhaiter à tous la bienvenue dans cette auguste salle de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso et vous remercier d’avoir bien voulu nous honorer de votre présence à cette cérémonie de lancement officiel du projet AGRA dont le titre est :

« Réduction des pertes post récolte et accès au marché, finance par l’alliance pour la révolution verte en Afrique»

Aussi voudrai-je, en ce début de l’année 2013  saisir cette opportunité qui s’offre à nous, à toute l’équipe du consortium APME.2A/GRAD de vous souhaiter mes vœux les meilleurs de santé, succès, prospérité et de paix sociale afin le combat pour le développement que nous avons engagé ensemble aboutisse.

Je saisi également cette occasion pour vous présenter succinctement les deux (02) structures qui composent le consortium APME.2A/GRAD.

APME.2A.

APME.2A est une ONG créée en décembre 2004 et officiellement reconnue en février 2005

L’une de ses missions est d’accompagner la promotion de l’agriculture et de l’artisanat. Spécifiquement dans l’agriculture, elle a développé en partenariat avec le CIDR une approche singulière appelée la démarche ESOP. Elle a pour principe d’accompagner l’organisation des filières agricole au Burkina, notamment dans la mise en marché des produits agricoles par la promotion d’entreprises agroalimentaires, interfaces entre les producteurs organisés et le marché.

 

GRAD

Comme APME.2A, GRAD est un cabinet nanti d’expertises en matière d’accompagnement des producteurs et de groupes de producteurs et en matière d’opération post récoltes.

Les deux parties ont manifesté leur volonté à collaborer  en mettant en œuvre leurs compétences communes pour la mise en œuvre de ce projet d’un budget estimé à 817 870 US.pour une période de trois ans

Chers partenaires,

Mesdames et messieurs

il n’est plus un secret pour beaucoup que le projet AGRA microdose avec le système de warrantage a permis d’accroître de façon considérable les rendements des producteurs ans le milieu rural, nous constatons toujours que des problèmes subsistent notamment ceux liés aux pertes post récoltes.

A titre illustratif, une étude a démontré que l’Afrique perd environ 20% de sa production de céréales après récolte 

C’est fort de ces constats que APME.2A et GRAD, à travers un consortium ont conjugué leurs efforts pour proposer ce projet qui fait l’objet de notre rencontre de ce soir.

L’objectif poursuivi étant d’améliorer les revenus d’au moins 13 000 petits producteurs à travers la réduction des pertes après-récoltes, l’amélioration de la quantité et de la qualité des produits commercialisés et l’accès à des marches lucratifs ».

Monsieur le Ministre,

Monsieur l’Ambassadeur,

Mesdames et Messieurs,

Nous avons là un nouveau défi que nous nous devons de relever, celui de lutter contre la déperdition post récoltes au niveau de nos petits producteurs et de favoriser l’accès à des marchés rémunérateurs

Je ne serais pas plus long, mais je ne saurais terminer mon allocution sans dire merci à AGRA qui a cru en nous et qui a permis la mise en œuvre de ce projet.

Nous témoignons également de la reconnaissance pour tous ceux qui, avec AGRA ont fait du programme Microdose un réel succès.

J’exprime enfin ma gratitude pour tous ceux qui de par leur présence ont fait de cette cérémonie un succès.

 

Je vous remercie.